Avec Honolulu, Microsoft rénove l’administration de Windows Server

l’écoute des administrateurs de Windows Server, Microsoft travaille depuis quelques mois sur son projet Honolulu qu’il a mis à disposition de 150 utilisateurs en préversion privée. La Technical Preview de la plateforme d’administration sera présentée sur Ignite dans une semaine.

Le projet Honolulu est accessible en préversion privée depuis 5 mois auprès de certains administrateurs. Il propose notamment un outil d'administration de cluster hyperconvergé. (Crédit : D.R.)
Le projet Honolulu est accessible en préversion privée depuis 5 mois auprès de certains administrateurs. Il propose notamment un outil d’administration de cluster hyperconvergé. (Crédit : D.R.)

Sur sa conférence Ignite, Microsoft va lancer la Technical Preview de son projet Honolulu, solution d’administration graphique pour Windows Server, version 1709, qui conviendra aussi à d’autres versions de Windows Server. Le projet était proposé en préversion privée depuis 5 mois auprès de 150 utilisateurs environ qui ont fait remonter leurs commentaires à l’éditeur. Supportant à la fois les environnements serveurs hybrides et traditionnels déconnectés, Honolulu fournit une solution pour les tâches courantes des administrateurs informatiques, à travers un déploiement léger, explique Microsoft dans un billet. Il est accessible à partir d’un navigateur web. Les familiers de l’environnement serveur connaissent bien MMC (Microsoft Management Console) et ils utilisent également l’interpréteur en lignes de commandes PowerShell pour générer des scripts d’automatisation. Il existe aussi des solutions cloud graphiques comme OMS (Operations Management Suite) pour intervenir sur les environnements à plus grande échelle et hybrides.

Pour prendre en charge certains scénarios, PowerShell ne suffit pas, ainsi que les administrateurs l’ont fait remonter à Microsoft. Il leur faut d’autres outils graphiques pour des scénarios nécessitant de visualiser ou comparer des données, ou encore pour procéder à des configurations spécifiques ou faire de la résolution d’incidents. Microsoft prévoit donc d’étendre ses outils graphiques. Le projet Honolulu constitue l’étape suivante. Il va par ailleurs permettre aux partenaires de bâtir sur cette plateforme un écosystème d’outils, explique l’éditeur de Redmond. Son déploiement sera rapide, sans dépendre d’Internet. Les outils proposés seront familiers et couvriront les tâches d’administration habituelles en incluant la résolution d’incidents, la configuration et la maintenance. « Certaines capacités de Windows Server qui étaient auparavant uniquement administrable à travers PowerShell disposeront maintenant d’une expérience graphique », indique l’équipe du produit.

Un outil pour administrer des clusters hyperconvergés

Une certaine intégration sera également possible entre les outils. Selon Microsoft, il sera possible de lier un outil à un autre dans un certain contexte, ces liens constituant des URL qui pourront être lancées depuis des sources externes. Parmi les nouveautés intéressantes apportées par cette Technical Preview figure un outil d’administration des clusters hyperconvergés combinant Hyper-V et Storage Spaces Direct. Il permettra de provisionner et gérer des VM et des volumes de stockage et d’en visualiser le statut. La conférence Ignite se tiendra à Orlando du 24 au 29 septembre. Toutes les places ont déjà été vendues mais les conférences seront accessibles en ligne à partir du lundi 25.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.